Cri d’amour et de rage pour une petite reine déchue

 » Rouler, rouler, pédaler et pédaler encore avec ma deux roues. Oui. Il faut que je vous parle d’elle, de mon grand amour, la deux roues, que je chevauche depuis tant d’années et sous tous les cieux… (…) Rouler, rouler à tout va, à tous vents, d’ouest, de noroit, de suroit, ceux qui ont du souffle et de l’ambition, ceux de chez moi qui m’apportent les bonnes nouvelles du monde, ceux qui vont plus vite qu’ailleurs, qui ne laissent pas de traces et réinventent le ciel… (…)

Oui, rouler, rouler sur ma deux roues pour faire fondre la boule que j’ai au fond du ventre, et pour toucher du doigt les jours meilleurs. (…)

Ma colère est joyeuse, ma rage entreprenante, mon idéalisme chevillé au corps, ma capacité d’étonnement sans faille et ma naïveté lucide…. »

Jacques Gamblin

Intégralité du discours (23 minutes de pur bonheur) : https://youtu.be/7rCy8lje4YU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.