Travelling arrière ou le dernier papillon bleu

d71_6284

Il y a des moments dans la vie où, comme pour mieux mesurer le chemin parcouru, on ressent le besoin de revenir à son point de départ. Ainsi, l’autre jour, ai-je quitté ma nouvelle maison d’Estenc en marchant à reculons, avec pour but de revenir – sac au dos et par la montagne – au hameau de Villeplane, qui fut, il y a plus de vingt ans, mon premier lieu de résidence dans le Val d’Entraunes.

L’itinéraire qui passe par Sauze dont j’ai squatté longtemps l’une des anciennes chapelles, Saint Macaire (un grand pas en avant vers la sainteté), emprunte des sentiers particulièrement sauvages, et dessine un balcon haut-perché sur la rive droite de la vallée du Var.

d71_6255

Voici donc les réponses que j’ai pu glaner le long du chemin au cours de ces trois jours de marche et de ces deux bivouacs

La solitude. Pas de celle dont on souffre, mais au contraire celle dont on jouit (parce qu’il est bon et nécessaire de se déconnecter des autres et de se retrouver soi-même)

d71_6455

La sensation permanente de planer très haut au-dessus de la vallée et des villages, qui vous rend léger, si léger, comme un oiseau (“J’avais la vérité posée sur les cheveux comme un oiseau et je tutoyais tous les anges” dixit Morice Bénin)

L’indicible beauté des lumières obliques de l’automne qui se jettent, coupantes, sur la dorure douce des alpages (j’espère que mes photos en auront capté quelques fulgurances)

d71_6335

Le prodige éphémère des dernières fleurs et le miracle de l’ultime papillon bleu.

d71_6210

L’immensité nocturne du cosmos qui nous rend à notre condition de poussière d’étoiles, et nous donne une grande leçon silencieuse d’humilité.

d71_6384

Et enfin, au bout du chemin, la joie de retrouver à Villeplane un autre Perez – mon fils aîné. Prendre alors soudainement conscience qu’en marchant on sème parfois, sans s’en rendre compte, des graines fertiles…

28-30 Septembre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.